Moteur de recherche interne     

« VISITE DE L’EXPOSITION « LYON ET L’ART MODERNE – 1920 – 1942 – DE BONNARD A SIGNAC »

Musée Paul Dini – Villefranche-sur-Saône – Jeudi 22 novembre 2012

Emile Didier : PaysageLe musée Paul Dini de Villefranche-sur-Saône s’est donné pour mission de faire connaître la peinture lyonnaise et plus largement régionale. C’est ainsi qu’à l’automne 2012, il invitait les visiteurs à découvrir la scène artistique lyonnaise de l’entre-deux guerres.
Le choix de ce thème est parti de la donation au musée d’un fond d’archives de Marius Mermillon (1890 – 1958). Critique d’art et auteur de quelques essais, ce dernier, en 1921, rencontre Georges Besson qui bientôt l’associe à la rédaction de sa revue « Les cahiers d’aujourd’hui ». En 1925, Marius Mermillon crée le Salon du Sud-Est qui attire des artistes parisiens de la bande à Besson tels Bonnard présent dès le 1er salon, Signac président d’honneur du 2ème salon et encore Albert André, Matisse, Monet, Van Dongen…
Depuis 1920, le milieu artistique lyonnais était animé par la création du groupe « Ziniar » [Vous nous prenez pour des ignares !] Ainsi, Adrien Bas, Louis Bouquet, Pierre Combet-Descombes, Claude Dalbanne, Emile Didier et beaucoup d’autres expriment leur volonté de « sortir la peinture des rails d’un académisme pesant ».
La modernité de l’école lyonnaise qui puise son inspiration dans l’art des paysages du XIXème siècle plait beaucoup à leurs collègues parisiens. Et, la galerie des Archers que tient Denise Mermillon(1921 – 2011), devient le relais de tous ces peintres. Parallèlement, les photographes Théodore Blanc et Antoine Demilly immortalisent artistes, critiques et collectionneurs.

C’est toute cette effervescence lyonnaise que montre l’exposition du musée Dini (qui se poursuit jusqu’au 10 février 2013) et que le groupe des A2MR a découvert avec grand plaisir.

Anne Marie Berrod

Illustration : "Paysage" d'Emile Didier

bas de page