Moteur de recherche interne     

 

PAYSANS DES TERRES ENGLOUTIES


Clair Van KinhLe jeudi 17 novembre les A2MR nous avaient invités à une conférence de Claire Van-Kinh à la Médiathèque . Elle nous a parlé de son nouveau livre « Paysans des Terres Englouties « qui évoque la vie des paysans dans les gorges de la Loire avant le barrage de Villerest: vie disparue mais encore connue des invités.
Partant de - 50000 ans au lieu dit « Grand Champ» nous avons des preuves du séjour d'hommes de Néanderthal (dont nous avons encore des chromosomes ) en passant par le lieu« Vigne Brun» où a été retrouvé un village avec l'emplacement de 6 huttes avec un moulage confié au Musée de l'Heure et du Feu de Villerest. Malheureusement ces trésors et d'autres préhistoriques aussi sont perdus sous les eaux du barrage.
La mémoire de Claire commence avec sa vie au lieu-dit « le Maquis» dans la maison de son père, pêcheur de Loire, sur la commune de St Jean St Maurice / Loire. Ces terres de gorges très très pauvres ne permettaient aux gens que l'élevage de quelques chèvres ou moutons et Claire y avait rencontré Marthe Dalmet qui mystérieusement lui a demandé d'écrire sa vie. D'anecdotes toutes plus truculentes, tristes ou étonnantes les unes que les autres elle nous a raconté la vie des pêcheurs qui apportaient la petite friture aux auberges du chemin de halage, aux saumons dont les ouvriers agricoles exigeaient dans leur contrat de travail de « rien manger que 2 fois par semaine » ..... cette activité de pêche et braconnage était réservée aux hommes alors que les femmes faisaient tourner la fermette: quelques poules pour la viande et les œufs, deux ou trois chèvres pour les fromages blancs qu'elles vendaient aux guinguettes.
Elle a évoqué aussi la marine de Loire avec ses nautes et leurs rambertes , les terribles inondations emportant tout même les courges .. .les Roannais s'étant régalé d'une «arrivée miraculeuse» pour la « crue des courges» , les transports fluviaux de bois, vins etc .. , bien sûr St Nicolas et sa petite chapelle, de La Vierge Noire de Vernay et du pèlerinage du 8 septembre, de la source Victoire qui donnait une « digestion sans histoire» , des familles de Mongolfier et Rabourdin avec les papeteries de Villerest, la traille pour traverser le fleuve et du barrage de Villerest mis en eau en 1982 qui a « englouti« toute cette vie si riche et si émouvante.
Le public a été rajeuni par les évocations de Claire, s'est remémoré les balades dominicales en vélo sur le chemin de halage, les pêches miraculeuses, les baignades à Villerest ou aux piles de St Maurice et les petites fritures dans les gargotes et les chansons ou tours de valse en fin de repas au son de l'accordéon.
Merci Claire.

Michèle LUCIEN


bas de page