Moteur de recherche interne     

SHAKESPEARE ET LA QUÊTE DE L'ABSOLU

Pour faire suite à la visite de l’exposition « Shakespeare, l’étoffe du monde » proposée par le Centre national du costume de scène de Moulins, à l’occasion du 450ème anniversaire de la naissance de ce génial dramaturge, Monsieur Serge Imbert nous a proposé une analyse de l’œuvre de William Shakespeare le jeudi 5 février 2015.

  Portrait officiel de Shakespeare

C’est le film « Anonymous » de Roland Emmerich qui lui a donné l’envie de creuser la question pour en savoir plus sur le phénomène « Shakespeare », retracer sa biographie à la lumière des découvertes récentes, passer en revue les pièces les plus importantes.

La quête de l’absolu se décline en trois mots : amour, pouvoir, folie
« Shakespeare est la terre promise de tous les esprits qui ont perdu la raison »

La biographie, bien documentée, ne peut pas être mise en doute. Les oeuvres quant à elles, résultent vraisemblablement de collaborations, de remaniements successifs, d’apports des comédiens au fil des répétitions…et même, dit-on, de la reine Elisabeth en personne…
Une œuvre importante qui aborde tous les genres : 11 tragédies, 14 comédies, 10 pièces historiques ainsi que des romances tardives, poèmes et 154 sonnets. Des pièces qui mettent en scènes, monarques, princes et le monde de la rue.
Monsieur Imbert passa en revue les pièces les plus importantes : Hamlet, la plus jouée dans le monde, Le roi Lear, Macbeth, Othello… pour en explorer les entrailles ainsi que les ressorts qui animent les personnages.
Et de conclure que cette œuvre, écrite en anglais, qui aborde tous les genres et toutes les classes sociales s’adapte à toutes les époques. La quête de l’absolu, reste une forme de passion impossible, qui ne saurait être assouvie que par les contraires, d’où la violence et la crudité de cet univers.

Les A2MR remercient le directeur de la médiathèque qui nous accueille régulièrement ainsi que les auditeurs qui n’avaient pas hésiter à braver la neige qui, ce soir-là, tombait en abondance pour entendre la conférence très documentée et passionnante de Monsieur Serge Imbert.

 

Anne-Marie Berrod

bas de page