Moteur de recherche interne     

Un soir au musée…

Joseph Déchelette : un collectionneur au début du 20ème siècle

Jeudi 17 avril 2014

A coté de Joseph Déchelette « archéologue », Cécile Contassot nous a présenté, ce soir, Joseph Déchelette « collectionneur ».
Outre la collection archéologique, très représentative de ses recherches, (cf. l’exposition ARKEO), et la collection égyptienne, il a rassemblé près de 3000 objets (peintures, estampes, dessins, photographies…, achetés ou réalisés par lui dans le but de constituer le musée dont il est devenu conservateur en 1892 et que sa femme a enrichi à son tour jusqu’en 1959.

Nicolas Poussin dessin de la collection de Joseph Déchelette
Dessin de Nicolas Poussin acquis par Joseph Déchette et offert au Musée des Beaux Arts de Roanne

On ne trouve pas d’oeuvre peinte ou gravée signée d’un grand maître mais des œuvres de très grandes qualité, représentative de la peinture française ou de thématiques religieuses telles que « Le Saint Jérôme » un des chefs d’oeuvre du musée, attribué à Hendrik Bles (1480 – 1550), le 1er paysagiste de l’histoire selon notre guide qui nous détaille tous les points intéressants : un paysage très typique des Flandres à cette époque, beaucoup d’informations dans un petit format, une nature idéale mais non transcendée, une grande qualité picturale… Ainsi, se dessinent les goûts artistiques de Joseph Déchelette, érudit du début du 20ème siècle, imprégné de culture classique.
L’absence d’œuvres représentatives de la peinture de son temps confirme son goût pour le classicisme, logique eu égard à son parcours.

Les A2MR remercient le conservateur du musée et Cécile Contassot qui, à travers quelques œuvres significatives, a montré une autre facette de Joseph Déchelette « collectionneur » pour son plaisir mais, aussi, soucieux de mettre l’art qu’il aimait à la portée du public.

Anne-Marie Berrod

bas de page