A2MR septembre 2014

Voyage ˆ Marseille

 

PrŽsentation : CondensŽs source internet et guides.

La devise officielle de Marseille est Ç Actibus immensis urbs fulget massiliensis È : en franais Ç La ville de Marseille brille par ses hauts faits È. Les armoiries sont supprimŽes le 21 juin 1790 sous la RŽvolution car jugŽes associŽes ˆ la noblesse. L'ancien Žcusson est ˆ nouveau utilisŽ ˆ partir de 1809 sous le Premier Empire. La premire reprŽsentation conservŽe des armoiries de Marseille date, elle, de la fin du XIIe sicle.

Le drapeau de Marseille a la particularitŽ d'tre antŽrieur ˆ son blason. La croix est une rŽfŽrence aux drapeaux des CroisŽs, tandis que l'azur est la couleur de la ville.

Marseille. Depuis 2000, Marseille fait partie de la communautŽ urbaine Marseille Provence MŽtropole, qui regroupe 1 039 739 habitants. La fondation de la citŽ qui remonte aux environs de 600 av. J.-C., est le fait de colons grecs venus de PhocŽe (aujourd'hui Foa en Turquie) ; ce peuplement fut notamment favorisŽ par les PhocŽens fuyant les invasions perses en 546 av. J.-C. La date de - 600 est donnŽe par diffŽrents auteurs antiques avec des variantes et les dŽcouvertes archŽologiques ne la contredisent pas. Ville portuaire, Marseille est depuis sa fondation une ville de passage et d'installation pour des gens venus d'ailleurs. Ds l'AntiquitŽ, elle abrite des minoritŽs Žtrusques, ligures, celtes, salyennes et romains.

La ville est entourŽe par les massifs montagneux : ˆ l'est, l'ƒtoile et le Garlaban, au sud, le massif de Marseilleveyre, au sud-est le massif de Saint-Cyr et au nord, la cha”ne de l'Estaque.

Par sa population, elle constitue la deuxime commune de France, avec 850 636 habitants, et la troisime agglomŽration avec 1,56 millions d'habitants en 2011. Son aire urbaine, de 1,72 millions d'habitants, est Žgalement la troisime de France.

Plus ancienne ville de France, fondŽe sous le nom de Μασσαλία (Massalia) vers 600 av. J.-C. par des marins grecs originaires de PhocŽe, Marseille est depuis l'AntiquitŽ un important port de commerce. Elle connait un essor commercial considŽrable au cours du XIXe sicle. Profitant de l'expansion de l'Empire colonial franais, elle devient alors une ville industrielle florissante et le premier port franais vers les colonies. Elle reste aujourd'hui encore le premier port franais, le deuxime port mŽditerranŽen et le quatrime port europŽen.

Entre le XVIIe sicle et le XXe sicle, Marseille Žtait une importante ville industrielle, produisant notamment du savon, des tuiles et de la cŽramique, des produits alimentaires (huiles ou p‰tes), de la construction navale.

L'une des villes les plus visitŽe de France : environ cinq millions de visiteurs s'y sont rendu en 2013, contre 2,8 millions en 1996, notamment gr‰ce ˆ son nouveau statut de Capitale europŽenne de la culture depuis 2013  Marseille est par ailleurs la deuxime ville de congrs en France.

Souffrant de difficultŽs Žconomiques ˆ partir des annŽes 1960 ˆ la suite des processus de dŽcolonisation et de dŽsindustrialisation, ainsi que d'une mauvaise image liŽe ˆ son grand banditisme, la ville connait nŽanmoins un renouveau urbain, Žconomique et culturel depuis la fin des annŽes 1990. Elle fait aujourd'hui l'objet du projet Euro mŽditerranŽe, l'une des plus grandes opŽrations urbaines d'Europe, accueille le sige du Conseil mondial de l'eau.

L'ouverture de Marseille sur la mer MŽditerranŽe en fait depuis ses origines une ville cosmopolite d'Žchanges culturels et Žconomiques avec l'Europe du Sud, le Proche-Orient, l'Afrique du Nord et l'Asie. Elle est d'ailleurs parfois considŽrŽe comme la Ç Porte de l'Orient È. Sa population, construite sur des vagues d'immigrations successives venues principalement du bassin mŽditerranŽen depuis la moitiŽ du XIXe sicle, reste aujourd'hui fortement marquŽe par le multiculturalisme.

Jusqu'au dŽbut du XXe sicle, la langue principale de Marseille est le provenal.

_____________________________________________________

XIXe sicle

L'accroissement territorial et dŽmographique de la ville est ˆ l'origine d'un chantier majeur : l'adduction des eaux de la Durance, dŽcidŽe ds 1834 par le maire Maximin Consolat. Cette mesure s'impose d'autant plus que sŽvissent cette annŽe-lˆ une grande sŽcheresse et une ŽpidŽmie de cholŽra. La construction par 5 000 ouvriers du canal de Marseille, long de 87 km, demande onze ans de travaux et l'eau de la Durance arrive le 8 juillet 1847 ˆ Marseille. En 1862, afin de commŽmorer cet ŽvŽnement, l'architecte d'origine n”moise Henry EspŽrandieu (1829-1874) est chargŽ de rŽaliser un vaste monument Ç ˆ la gloire de l'eau È ; c'est le palais Longchamp, qui est inaugurŽ en aožt 1869. Pour relier les quais du Port et de Rive Neuve, le pont transbordeur de Marseille est construit en dix-neuf mois, entre juin 1904 et dŽcembre 1905 La basilique Notre-Dame-de-la-Garde, construite sur la colline du mme nom par les architectes Henri-Jacques EspŽrandieu et Henri RŽvoil de 1855 ˆ 1870 en style romano-byzantin est dominŽe par une statue en cuivre dorŽ de la Vierge, Ïuvre du sculpteur Eugne-Louis Lequesne.

Autre Ždifice romano-byzantin, la cathŽdrale de la Major dans le quartier de La Joliette, achevŽe en 1893 sur le site de l'ancienne Major du XIIe sicle dont subsiste le chÏur et la travŽe.

L'abbaye Saint-Victor, dont les parties les plus anciennes datent du XIe sicle, a ŽtŽ construite sur ce qui est peut-tre le lieu de culte chrŽtien le plus ancien de France. L'abbaye a eu une importance considŽrable dans l'histoire de Marseille et de la Provence.

Des deux forts construits ˆ l'entrŽe du Vieux-Port par Louis XIV pour surveiller la ville au XVIIe sicle, seul le fort Saint-Nicolas est encore occupŽ par l'armŽe. Le fort Saint-Jean, dont la tour carrŽ fut construite ds le XVe sicle par RenŽ d'Anjou, est aujourd'hui occupŽ par le musŽe des civilisations de l'Europe et de la MŽditerranŽe.

Marseille compte Žgalement plusieurs parcs urbains, notamment le parc BorŽly, amŽnagŽ entre 1860 et 1880 et au sein duquel se situent le ch‰teau BorŽly, les plages du Prado sont situŽes ˆ proximitŽ, le parc de la Maison Blanche, b‰ti en 1840 et qui abrite une bastide, ou encore le parc du 26e Centenaire inaugurŽ en 2001.

L'accroissement territorial et dŽmographique de la ville est ˆ l'origine d'un chantier majeur : l'adduction des eaux de la Durance, dŽcidŽe ds 1834 par le maire Maximin Consolat. Cette mesure s'impose d'autant plus que sŽvissent cette annŽe-lˆ une grande sŽcheresse et une ŽpidŽmie de cholŽra. La construction par 5 000 ouvriers du canal de Marseille, long de 87 km, demande onze ans de travaux et l'eau de la Durance arrive le 8 juillet 1847 ˆ Marseille. En 1862, afin de commŽmorer cet ŽvŽnement, l'architecte d'origine n”moise Henry EspŽrandieu (1829-1874) est chargŽ de rŽaliser un vaste monument Ç ˆ la gloire de l'eau È ; c'est le palais Longchamp, qui est inaugurŽ en aožt 1869..Ce dernier a Žgalement ŽdifiŽ la basilique de Notre-Dame-de-la-Garde ˆ partir de 1853 (consacrŽe en 1864) et est intervenu aussi sur le grand chantier de construction de la nouvelle cathŽdrale de La Major, sur les quais de la Joliette. Il a rŽalisŽ Žgalement de 1864 ˆ 1874 le palais des Arts situŽ place Carli et a participŽ ˆ la construction de la monumentale prŽfecture.

L'autre grand chantier est, comme partout en France ˆ cette Žpoque, l'arrivŽe du chemin de fer. Marseille est reliŽe ˆ Avignon au dŽbut de l'annŽe 1848, ˆ Lyon en 1854, ˆ Paris en 1857. La gare terminus, Žtablie sur la butte Saint-Charles, fait l'objet de nombreux remaniements et amŽnagements.

Marseille aujourdÕhui  / superficie 240 ,62 km2

(2,5 fois plus grande que Paris, 5 fois plus grande que Lyon).

 

La commune de Marseille a une faade maritime de 57 kilomtres dont 24 kilomtres de calanques.

 

La ville est divisŽe en 16 arrondissements regroupŽs en 8 secteurs et  gŽrŽs par 303 conseillers. Chaque secteur dispose de son conseil et de son maire de secteur.

 

Le rŽseau de mŽtro comporte deux lignes reprŽsentant 21,5 km et 30 stations. La premire ligne a ŽtŽ ouverte en 1977, la dernire extension date de 2010. Marseille compte 119 lignes de bus.

Dans les annŽes 1990, le projet Euro mŽditerranŽe de dŽveloppement Žconomique et de rŽnovation urbaine est lancŽ. De nombreuses infrastructures nouvelles et rŽnovations sont rŽalisŽes dans les annŽes 2000 et 2010 : le tramway, la rŽnovation de l'H™tel-Dieu en h™tel de luxe, Le Silo, l'agrandissement du Stade VŽlodrome, la tour CMA CGM, le MusŽe des civilisations de l'Europe et de la MŽditerranŽe (MuCEM) ou encore la Villa MŽditerranŽe

Le ferry-boat permet de traverser le Vieux-Port de Marseille de l'H™tel de ville ˆ la place aux Huiles. Cette ligne, mise en service en 1880, est parfois considŽrŽe comme la plus courte liaison maritime commerciale du monde, avec 283 mtres. Elle est exploitŽe depuis 2010 par un ferry Žlectro-solaire et a un usage principalement touristique.

 

Les liaisons maritimes rŽgulires sont au nombre de 220, la moitiŽ Žtant vers la MŽditerranŽe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Elles relient le port de Marseille ˆ 400 ports de 120 pays diffŽrents.

 Marseille est l'un des principaux points d'accs ˆ la Corse dans le cadre de la continuitŽ territoriale.

L'architecte Fernand Pouillon a construit de nombreux b‰timents dans les annŽes qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale. Il fut notamment chargŽ de la reconstruction du quartier du Vieux-Port dŽtruit durant la rafle ou du Contr™le sanitaire, aujourd'hui occupŽ par le musŽe Regards de Provence.

Le Corbusier a construit en 1952 ˆ Marseille sa CitŽ radieuse (appelŽe localement Ç Le Corbusier È), exemple de l'architecture brutaliste et de son principe d'UnitŽ d'habitation.

 Sept Portes de JŽrusalem Prado Marseille

Sur les plages du Prado, les Sept Portes de JŽrusalem de David Soussana symbolisent l'ouverture de Marseille vers la ville trois fois sainte.

 

 

http://marseille.allmyblog.com/images/marseille/marseille_20070303_213054.jpgLe parc du 26e Centenaire abrite l'Arbre de l'EspŽrance qui symbolise la tolŽrance entre les religions et les communautŽs de la ville avec 500 signatures.
"A Marseille, ma ville, fondŽe sous le signe de l'ouverture, de l'Žchange, et du respect de l'autre, aujourd'hui, je donne ma signature, j'ajoute une feuille ˆ "l'arbre de l'EspŽrance" qui incarne ces valeurs d'humanitŽ et de fraternitŽ.
C'est le message d'espoir que j'envoie au monde pour le troisime millŽnaire."

 

Le P™le mŽdia de la Belle de Mai est le lieu consacrŽ aux activitŽs de lÕimage, du son et du multimŽdia de la ville.

Le principal quotidien rŽgional diffusŽ ˆ Marseille est La Provence, issu de la fusion du Provenal et du MŽridional, propriŽtŽ depuis 2013 du groupe Hersant et de Bernard Tapie.

 

 

Le Panier se situe dans la partie la plus ancienne de Marseille, au nord du Vieux-Port, derrire l'H™tel de Ville. Dans cet espace, se trouvent trois collines : la butte Saint-Laurent, la butte des Moulins et la butte des Carmes. La ville de Marseille s'est dŽveloppŽe ˆ l'intŽrieur de ce territoire, clos par des remparts, du VIe sicle av. J.-C. jusqu'au XVIIe sicle, quand Louis XIV ordonne une premire extension de la ville.

Le Panier dŽnombre de nombreux monuments et points d'intŽrt patrimoniaux et historiques :

 Le cÏur du quartier du Panier, du nom d'une de ses rues, est un des plus anciens et des plus pittoresques quartiers de la ville. Il est agrŽable de s'y promener et de fl‰ner dans ce quartier aujourd'hui bien rŽnovŽ et mme un peu mode.

https://sp.yimg.com/ib/th?id=HN.608043021509461204&pid=15.1&w=103&h=94&p=0On y trouve au dŽtour des rues, des boutiques d'artistes tels que des peintres ou des potiers dans lesquelles on peut trouver des objets insolites, originaux, uniques...

Il a accueilli plusieurs vagues d'immigrations dont les italiens, les corses et les comoriens. Le quartier est restŽ populaire et de nombreux nouveaux marseillais s'y installent pour son c™tŽ typique.

 En son cÏur, le centre de la Vieille CharitŽ abrite entre- autres le trs beau musŽe des Arts africains, ocŽaniens et amŽrindiens.

PersonnalitŽs liŽes au quartier

 Le Panier a servi d'inspiration pour les dŽcors du film Borsalino de Jacques Deray, avec Alain Delon et Jean-Paul Belmondo ; le film Lila dit a avec Vahina Giocante s'y dŽroule avec des comŽdiens amateurs du quartier ; le film Comme un aimant, sorti en 2000, sÕinspire de lÕambiance du Panier : il raconte la vie d'une bande de copains qui vit dans le quartier, attirŽs Ç comme par un aimant È par les bancs du quartier, ils ne font rien de leur vie, et cherchent ˆ changer cet Žtat de fait.

Quelques scnes de L'Immortel, un film de Richard Berry, y sont tournŽes en 2009.

Le musŽe d'histoire de Marseille retrace l'histoire de Marseille de sa fondation ˆ nos jours, il abrite le Jardin des Vestiges . FondŽ en 1983, il a ŽtŽ entirement rŽnovŽ et a rouvert en 2013 ˆ l'occasion de Marseille-Provence 2013.

InstallŽ dans le Centre Bourse, ˆ proximitŽ du Vieux-Port, il abrite le site du Port antique, une exposition permanente de 3 500 m2, un espace d'exposition temporaire, un centre de documentation et un auditorium, ce qui en fait le plus important musŽe d'histoire urbaine en France.

Lors des fouilles de la place Jules-Verne entreprises ˆ partir de 1993, sept Žpaves antiques sont dŽcouvertes. Cinq d'entre elles, deux grecques et trois romaines, sont exposŽes dans le musŽe. Elles constituent, avec l'Žpave romaine de la Bourse, la collection la plus importante de navires antiques actuellement prŽsentŽe en MŽditerranŽe.

 

 

 Le musŽe des beaux-arts, situŽ au Palais Longchamp qui fut entrepris pour commŽmorer avec faste l'arrivŽe des eaux de la Durance ˆ Marseille. Sa construction mettait un terme ˆ la sŽcheresse de la ville et ˆ ses nŽfastes consŽquences sur la santŽ de la population avec en particulier des ŽpidŽmies de cholŽra. Cette adduction d'eau fut possible gr‰ce ˆ la rŽalisation du canal de Marseille confiŽe ˆ l'ingŽnieur franais Franz Mayor de Montricher. L'ensemble du projet du palais Longchamp comprenait la rŽalisation d'un ch‰teau d'eau avec cascades, reliŽ de part et d'autre par une colonnade ˆ deux b‰timents destinŽs ˆ accueillir l'un le MusŽum d'histoire naturelle, l'autre le musŽe des beaux-arts. Un parc et un jardin zoologique complŽtaient cette vaste entreprise d'amŽnagement du territoire. Le palais Longchamp sera inaugurŽ le 14 aožt 1869, mais le musŽe des beaux-arts n'ouvrira ses portes que le 1er janvier 1873.

Le musŽe des beaux-arts de Marseille, en Provence-Alpes-C™te d'Azur, est l'un des principaux musŽes de la ville. InstallŽ dans une aile du palais Longchamp il prŽsente une collection de peintures, sculptures et dessins du XVIe au XIXe sicle.

___________________________________________________________

Le fort Saint-Jean doit son nom ˆ la Commanderie des hospitaliers Žtablie sur cet Žperon. Il faut noter que le fort Saint-Jean dispose d'une Žchelle de marŽe dont la cote 0,329 m sert encore, indirectement, de point zŽro au Nivellement gŽnŽral de la France et donc ˆ toutes les altitudes donnŽes en France. Le zŽro de nivellement est aujourd'hui ˆ 1,661 m sous le repre fondamental situŽ dans le local du marŽgraphe de Marseille qui est exactement au mme niveau que la cote 0,329 m du fort Saint-Jean.

 

 

 

 

 

 

Le musŽe des civilisations de l'Europe et de la MŽditerranŽe (MuCEM) est un musŽe national crŽŽ en 2013 et est le musŽe le plus visitŽ de la ville, ayant accueilli 2 millions de personnes en 2013.

 Ouvert depuis le 7 juin 2013 lors de l'annŽe de la Capitale europŽenne de la culture.  musŽe de sociŽtŽ È, il est consacrŽ ˆ la conservation, l'Žtude, la prŽsentation et la mŽdiation d'un patrimoine anthropologique relatif ˆ l'aire europŽenne et mŽditerranŽenne, ˆ partir de collections d'origine internationale et de recherches tournŽes vers une approche transdisciplinaire, concernant les sociŽtŽs dans leur totalitŽ et dans l'Žpaisseur du temps. Le MuCEM est dirigŽ par Bruno Suzzarelli (prŽsident) (qui va tre remplacŽ en septembre 2014 par Jean-Franois Chougnet) et ZŽev Gourarier (directeur scientifique et des collections). Le MuCEM hŽrite des collections du musŽe national des arts et traditions populaires (MNATP) ˆ Paris, fermŽ en 2005 par le ministre de la Culture et de la Communication.

Les collections sont constituŽes principalement ˆ partir de celles de l'ancien MNATP mais Žgalement ˆ partir de celles du dŽpartement Europe du musŽe de l'Homme et d'Ïuvres provenant d'autres musŽes nationaux.

 

___________________________________________________________

­Le musŽe des Arts dŽcoratifs, de la Fa•ence et de la Mode datŽ de la seconde moitiŽ du XVIIIe sicle,

Le ch‰teau BorŽly est emblŽmatique des demeures de plaisance construites aux alentours de la ville par les grandes familles marseillaises. BorŽly, situŽ dans le quartier de Bonneveine est considŽrŽ ds l'Žpoque de sa construction comme la plus belle des bastides.

Chose rare, le ch‰teau conserve encore aujourd'hui la majeure partie de son dŽcor d'origine et certaines de ses pices remarquables : salon dorŽ, bibliothque, chambre et chapelle.

La partie centrale du parc, confiŽe ˆ Alphand, architecte paysagiste parisien, collaborateur du baron Hausmann est alors amŽnagŽe en parc public bordŽ ˆ l'est par les serres de la ville, ˆ l'ouest par le champ de course. En 1864, un nouvel espace public Žtait ainsi offert ˆ la population. DŽjˆ, la promenade au parc pouvait s'associer ˆ une visite du ch‰teau et de son musŽe.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/b/b4/Ch%C3%A2teau_Bor%C3%A9ly.JPGLe ch‰teau BorŽly classŽ monument historique,  prŽsente dŽsormais au public une sŽlection de 2500 Ïuvres d'une grande diversitŽ de techniques : mobilier, cŽramiques, verres, tapisseries, objets d'art, objets exotiques rares, collections de Mode et d'accessoires du XVIIIe sicle ˆ aujourd'hui.

. FermŽ pour des raisons de sŽcuritŽ depuis 2004, le ch‰teau a ŽtŽ rŽnovŽ et accueilli depuis 2013 le musŽe des Arts DŽcoratifs et de la Mode.

 En 1920, le jardin botanique est dŽplacŽ vers l'ouest, dans une extension du parc ; il reoit alors le nom de son refondateur.

Le parc accueille, entre les annŽes 1930 et 1950, le Grand Prix automobile de Marseille.

Il est situŽ dans le VIIIe arrondissement, ˆ proximitŽ des plages du Prado  et de la Corniche et s'Žtend sur 17 hectares,  organisŽs en un vaste jardin anglais, un jardin ˆ la franaise, une roseraie et un jardin botanique : le jardin ƒdouard Marie Heckel (du nom de son fondateur) qui se dŽcline en plusieurs jardins ˆ thme dont un jardin traditionnel chinois offert par la ville de Shanghai, un jardin japonais,un jardin de simples, plusieurs serres, etc.É

 Plusieurs sculptures ornent le parc, dont Ç l'Homme aux oiseaux È de Jean-Michel Folon.

L'hippodrome Marseille BorŽly, longe le parc. La premire rŽunion de courses se dŽroule le 4 novembre 1860.  ModernisŽ en 1999, il est le sige de la SociŽtŽ Sportive de Marseille.

LittŽrature : LՎcrivain Marcel Pagnol cite ˆ de nombreuses reprises le parc dans ses romans.

TŽlŽvision : Le parc est, depuis 2004, l'un des lieux rŽcurrents de la sŽrie Ç Plus belle la vie È.

 

 

Port de l'Estaque. On pourrait dire que l'Estaque est un village de Marseille qui n'est pas ˆ Marseille, tout d'abord en raison de son Žloignement gŽographique. Blotti au pied de la Nerthe, le petit port de pche de l'Estaque est tout simplement superbe. Du cÏur du village et de la place de l'Žglise, vous pouvez admirer la vue sur le golfe de Marseille.
L'Estaque demeure un lieu de promenade privilŽgiŽ entre les allŽes ombragŽes du port, le site de Corbire o les plages et jardins rŽcemment rŽamŽnagŽs sont souvent plus tranquilles que les plages du centre ville. L'Estaque, en Provenal " Estaco ", veut dire l'attache, celle qui permet d'amarrer les bateaux ˆ un pieu. Leur saint Patron San Peiro l'estaco (Saint Pierre es Liens) est ftŽ toutes les annŽes, le 1er weekend de septembre.

C'est un village au bord de la mer, avec son port de plaisance, ses plages, et ses terrasses de cafŽs que les marseillais aiment ˆ frŽquenter le week-end. Ce petit village est restŽ longtemps ˆ l'Žcart, du moins jusqu'en 1900 o la route est arrivŽe, prŽcŽdŽe en 1892 par le tramway ˆ vapeur. Le quartier ne possŽdait jusqu'alors qu'une seule voie charretire.

Quartier populaire rŽputŽ pour son ambiance de village, l'Estaque est surtout connu comme lÕun des berceaux de la peinture moderne. Ce lieu est en effet associŽ ˆ trois grands courants artistiques : impressionnisme, fauvisme et cubisme.

Entre 1860 et 1920, de nombreux peintres dont CŽzanne, Braque et Dufy ont ŽtŽ inspirŽs par ses paysages gorgŽs de soleil. Ils y ont posŽ leur chevalet pour immortaliser la lumire du Sud.
Cet ancien village de pcheurs a aussi ŽtŽ cŽlŽbrŽ dans de nombreux films dont la trilogie de Pagnol. Plus rŽcemment, ce quartier marseillais a servi de cadre aux films de Robert GuŽdiguian, comme Marius et Jeannette.

Bien avant les cinŽastes, dÕautres artistes et Žcrivains tels que Camille Saint-Sa‘ns et Emile Zola y ont trouvŽ l'inspiration.

Mais l'Estaque, c'est aussi une vie Žconomique sinistrŽe aprs l'effondrement de l'activitŽ industrielle (huileries, cimenteries). Ce quartier, le 16e arrondissement,  est aussi rŽputŽ pour ses fameux "chichi" (beignets au sucre) et les "panisses" (p‰te ˆ base de farine de pois chiche que l'on fait frire).

VIE ARTISTIQUE ET LITTERAIRE

Marseille a vu naitre ˆ travers son histoire plusieurs Žcrivains cŽlbres, parmi les plus fameux PŽtrone, Edmond Rostand, Marcel Pagnol ou Antonin Artaud.

Marcel Pagnol devient cŽlbre avec son Ïuvre thŽ‰trale la Trilogie marseillaise, composŽ de Marius (1929), Fanny (1931) et CŽsar (1946), qu'il adapte ensuite au cinŽma. ƒgalement cŽlbre, son autobiographie romancŽe est formŽe de La Gloire de mon pre (1957), du Ch‰teau de ma mre (1957), du Temps des secrets (1960) et du Temps des amours (1977, inachevŽ). Enfin, son diptyque L'Eau des collines, composŽ de Jean de Florette et de Manon des Sources, est publiŽ en 1963.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les surrŽalistes, avec dans leurs rang AndrŽ Breton, se cachent ˆ Marseille pour fuir l'avancŽe des Allemands et y crŽent le Jeu de Marseille. RenŽ Char a Žgalement vŽcu et ŽtudiŽ ˆ Marseille.

Dans la seconde moitiŽ du XXe sicle, Jean-Claude Izzo situa plusieurs de ses romans noirs dans sa ville natale.

La peinture marseillaise est quant ˆ elle reprŽsentŽe par Adolphe Monticelli, Joseph Garibaldi ou Henri Pinta. NŽanmoins, les paysages naturels et industriels du quartier de L'Estaque ont ŽtŽ une source d'inspiration pour de grands peintres franais qui y ont sŽjournŽ entre 1870 et 1914, ˆ l'image de Paul CŽzanne, Georges Braque (1906 ˆ 1910), AndrŽ Derain (1905), Raoul Dufy, Othon Friesz (1907), Albert Marquet (1916 ˆ 1918), et Auguste Renoir. Les Ïuvres impressionnistes de CŽzanne, premier de ces peintres ˆ frŽquenter L'Estaque, ont eu une forte influence sur ses amis et les artistes contemporains.

Pierre Puget, cŽlŽbrŽ comme Ç le Michel-Ange de la France È aux XVIIIe sicle et XIXe sicle sicles et natif de Marseille, est l'un des reprŽsentants de l'esprit classique franais du Grand Sicle dans la sculpture, avec des Ïuvres comme Milon de Crotone ou la Vieille CharitŽ. Il est en outre l'un des introducteurs de l'Art baroque en France.

(Arlette Ramay-ClŽment)

-----------------------------------------------------------------------------------